Comptabilité

Expertise

Comptabilité

 

Vous avez créé votre entreprise ou l’envisagez ? CAPITAL EXPERTISE COMPTABLE, votre expert-comptable revient avec vous sur les principales règles régissant la comptabilité, qu’elles découlent du Code de commerce, du Code général des impôts ou du Plan comptable général.

 

La tenue de la comptabilité a plusieurs objectifs :

  • Renforcer votre légitimité vis-à-vis de vos partenaires potentiels ;
  • Fournir à l’Administration fiscale une base de travail fiable pour appliquer son travail d’imposition ;
  • Constituer une source d’information.

 

Voici ce qu’il vous faut savoir sur la comptabilité de l’entreprise.

 

1.  Tenue de comptabilité

 

Pour tenir votre comptabilité, vous avez deux options :

  • Faire appel aux services d’un expert-comptable, vous gagnerez ainsi, du temps, de l’énergie et de l’argent.
  • Utiliser un logiciel de comptabilité et internaliser le processus.

 

La deuxième option s’impose dès lors que vous souhaitez procéder à la tenue de votre comptabilité d’entreprise par vous-même. Le logiciel de comptabilité constitue un outil qui facilite le travail de tenue de comptabilité grâce à interface destinée à vous guider, étape par étape, dans vos opérations. Par ailleurs, l’utilisation d’un logiciel vous permet d’éditer instantanément tous les états obligatoires ou d’avoir un aperçu sur les informations de gestion pour une période précise.

 

Les règles fondamentales de l’écriture en comptabilité

 

Intéressons-nous désormais aux règles fondamentales qui régissent l’écriture en comptabilité :

 

  • Toutes les opérations portant sur les opérations de l’entreprise doivent être fidèlement retranscrites en comptabilité. Les achats, les ventes ainsi que les charges telles que les impôts professionnels, les loyers ou les dépenses en personnel sont donc concernés par une écriture en comptabilité.
  • Les enregistrements doivent être effectués en distinguant chaque opération ainsi que chaque journée d’exercice.
  • Chaque enregistrement doit être appuyé par les pièces justificatives. Ces pièces sont par exemple les factures d’achat, les feuilles de caisse, etc…
  • Chaque enregistrement doit mentionner les informations suivantes : la date, le montant, le compte d’affectation (en application du Plan comptable général), un libellé précisant la nature de l’opération ainsi que la pièce justificative fournie à l’appui.

 

Les obligations complémentaires

 

Des obligations complémentaires encadrent, le domaine de la comptabilité de l’entreprise :

 

Les informations saisies en comptabilité doivent être fidèle et  fiable . Aussi, elles ne doivent pas pouvoir être modifiées après avoir été enregistrées.

  • Tous les documents comptables doivent être conservés et les données saisies doivent être archivées sous forme électronique pendant dix ans, selon le Code général des impôts.

 

2.  Situation intermédiaire

 

Le chef d’entreprise se doit de répertorier l’ensemble des chiffres correspondant à ses activités annuelles dans le bilan annuel, qui est généralement établi durant le premier trimestre de l’année.

 

La situation comptable intermédiaire : un outil d’anticipation

 

La situation comptable intermédiaire est un arrêté de compte provisoire établi en cours d’année sur demande du chef d’entreprise. Elle lui permet de disposer d’une photographie de la situation économique et financière de l’entreprise en cours d’année.

 

Voici deux exemples de situations qui pourraient nécessiter la production d’une situation comptable intermédiaire :

 

  • Afin de réagir face à des mauvais résultats de l’année passée, une entreprise peut avoir mis en place un certain nombre de mesures rectificatives. Ainsi, en cours d’année, il est possible de faire un point afin de savoir si les mesures ont eu les effets escomptés. Grâce aux chiffres fournis par la situation comptable intermédiaire, il est possible d’anticiper les résultats à venir pour le reste de l’année.

 

  • Les partenaires financiers peuvent demander un état comptable à l’entreprise lorsque celle-ci souhaite effectuer une opération financière en cours d’année. L’objectif est de se renseigner sur la situation économique et financière de l’entreprise entreprise en temps réel.

 

Pour obtenir votre situation intermédiaire, vous pouvez faire appel à CEC afin de vous garantir la fiabilité de vos résultats. L’intervention de notre équipe d’experts-comptables vous permet d’avoir des états financiers fiables tout en bénéficiant d’un accompagnement sur la stratégie de votre entreprise.

 

3.  Reporting mensuel

 

Le reporting mensuel est un support de gestion qui consiste à collecter des données financières et comptables. Il permet notamment de synthétiser et d’analyser les données financières d’une entreprise afin de permettre à ses dirigeants de prendre les meilleures décisions stratégiques.

 

Le reporting est un tableau de bord, document de synthèse d’une page environ, qui recense toutes les données nécessaires à une prise de décision éclairée du dirigeant. Les données recensées dans le reporting mensuel concernent tous les domaines de l’entreprise à savoir : le juridique, la finance, la fabrication et la commercialisation.

 

Le reporting mensuel va au-delà du seul domaine de la comptabilité. Si le compte de résultat et le bilan renseignent sur les performances de l’entreprise, le reporting mensuel permet, quant à lui, de montrer les performances aux dirigeants, et de les aider à prendre leurs décisions tout en disposant d’une vision d’ensemble de l’entreprise.

 

Ce document de gestion n’a d’intérêt que s’il est adapté à chaque dirigeant afin d’être le plus spécifique possible. Grâce à ce document, les dirigeants sont informés uniquement sur les indicateurs qui leur importent le plus.

4.  Rapprochement bancaire

 

L’état de rapprochement bancaire est un document permettant de faire le rapprochement entre le solde du compte banque et le solde du relevé bancaire. Ce document constitue un excellent outil pour contrôler d’éventuelles erreurs ou omissions.

 

Il s’agit d’un état non obligatoire dans la comptabilité. Cependant, son établissement est fondamental.

 

Comment réaliser l’état de rapprochement bancaire ?

 

La première étape consiste à réunir tous les documents nécessaires. Il s’agit des extraits de compte, l’extrait du compte 512 à la période concernée ou le grand livre, le dernier état de rapprochement bancaire ainsi que les pièces justificatives des opérations de trésorerie.

 

Il convient ensuite de concevoir le tableau qui sert d’état de rapprochement bancaire. Cette méthode permet d’éviter les écarts. Les pièces justifiant les mouvements qui expliquent ces écarts doivent par ailleurs être apportées.

 

Pour avoir une idée plus précise de ce à quoi ressemble concrètement un état de rapprochement bancaire, vous pouvez solliciter nos équipes de spécialistes.

 

 

5. Compte de résultat, Bilan et Annexe

 

Le compte de résultat et le bilan constituent les états obligatoires en matière de comptabilité. Ils forment avec l’annexe comptable, les états financiers.

 

Que signifie chacun de ces deux états ? Comment fonctionnent-ils ? Quel lien y-a-t-il entre le bilan et le compte de résultat ?

 

Le bilan comptable

 

Le bilan comptable est un document qui renseigne sur le patrimoine d’une entreprise à un instant « T ». Ce document est composé de deux éléments :

 

  • L’actif, qui répertorie l’ensemble de ce que l’entreprise possède. Il s’agit de ce que l’entreprise emploie pour fonctionner. Parmi les actifs figurent les comptes « Stocks », « Immobilisations », « Créances », « Caisse » et « Banque ». Les actifs regroupent les emplois temporaires (actif circulant) et les actifs permanents (actif immobilisé).

 

  • Le passif qui représente les ressources utilisées par l’entreprise pour fonctionner. Il regroupe les comptes « Capital », « Emprunt », « Réserves », « Dettes fiscales et sociales » et « Dettes fournisseurs ». Le passif se décompose en 3 catégories. Tout d’abord, les financements temporaires (les délais de paiements des fournisseurs et emprunts bancaires), les financements permanents (apports en capital fournis par les associés) et les nouvelles ressources issues des profits non distribués en dividende.

 

Le bilan permet de connaître le patrimoine de l’entreprise. Cependant, il ne retrace pas les opérations qui ont permis d’obtenir ce résultat. Le compte de résultat, quant à lui, permet d’analyser les opérations sur la période.

 

Le compte de résultat

 

Le compte de résultat est un état retraçant toutes les opérations ayant une incidence sur le résultat de l’entreprise. L’arrêté de ce résultat permet, par ailleurs, de déterminer si l’entreprise a réalisé un bénéfice ou une perte.

 

Il s’agit concrètement d’un tableau qui retrace l’ensemble des recettes et des charges de l’entreprise.

 

Le compte de résultat est un document fondamental à deux égards :

 

  • D’une part, il permet à l’Administration fiscale de connaître le bénéfice réalisé par l’entreprise. Elle peut alors exiger les impôts qui lui sont dus ;
  • D’autre part, ce document permet aux éventuels partenaires financiers de connaître les performances et la rentabilité de l’entreprise.

 

Quelle différence y-a-t-il entre ces deux documents ?

 

Si le bilan comptable reprend le patrimoine de l’entreprise depuis sa création, le compte de résultat, quant à lui, ne retrace que les opérations de l’année écoulée. Pour autant, les deux documents sont liés.  En effet, le bénéfice ou la perte qui ressort du compte de résultat va s’inscrire sur le bilan, chaque année.

 

L’Annexe

 

L’annexe comptable a pour but de fournir les informations permettant de comprendre les comptes de résultat et bilan. Il s’agit d’une pièce qui doit obligatoirement être fournie à l’exception des personnes physiques soumises au régime fiscal réel simplifié conformément aux articles 810-9 du Plan Comptable général.

Selon le Code du commerce, on distingue 3 types d’entreprise qui doivent établir une annexe comptable :

  1. Les micro entreprises
  2. Les petites entreprises
  3. Les autres entreprises

 

En conclusion, la comptabilité est un aspect essentiel dans la gestion d’une entreprise. En bon chef d’entreprise, vous devez en maîtriser tous les tenants et aboutissants afin de mieux gérer vos affaires. Les états comptables sont d’excellents outils pour éclairer vos décisions et vous permettre de disposer de données fiables sur votre entreprise.

 

Afin de vous assurer que votre comptabilité sera tenue et réalisée dans les règles de l’art, nous vous recommandons vivement de faire appel à un expert. L’équipe de CAPITAL EXPERTISE COMPTABLE se tient à votre disposition pour vous accompagner dans toutes vos démarches.